Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > La recherche > Département Méthodes pour l’ingénierie des systèmes (MIS) > Projets institutionnels ou industriels (Dépt MIS d’Ampère) > Archive des projets Ampère « MIS » achevés ces dernières années

PolHar-CEM (2014-2018) : Développement Multipolaire appliqué à la modélisation de source en CEM

par Laurent Krähenbühl - publié le , mis à jour le

Un projet soutenu par l’ANR dans le cadre du programme "Jeunes Chercheuses Jeunes Chercheurs" - Appel à projet "Mobilité et systèmes urbains".

Programme ANR : JCJC
Projet : ANR-14-CE22-0009 - Coordinateur : Arnaud Bréard (Ampère)
Mots-clés : CEM ;
Lien sur le site de l’ANR

Projet achevé : 2014-2018 (3 années et demi)
Apport de l’ANR : 196 464€ 100% Ampère

PolHar-CEM s’inscrit dans la suite scientifique de divers projets, en particulier le projet de coopération franco-brésilien Capes-Cofecub 503/05 « Modélisation numérique des systèmes électromagnétiques ».


Implication du Laboratoire Ampère : projet 100% Ampère

Personnels permanents :
- A. Bréard, MCF
- L. Krähenbühl, DR CNRS

Doctorants :
- Z. Li, recruté en octobre 2014 sur ce programme. Thèse soutenue.
- F. Tavernier, allocataire du Ministère recruté aussi en octobre 2014. ATER à l’ECL depuis 02/2018. Post-doc à Ampère depuis 10/2018. Thèse soutenue.

Collaboration scientifique extérieure : EP-USP (dans le cadre du LIA franco-brésilien Maxwell). Coordination pour la CEM : Prof. C.A.F. Sartori.

Résumé du projet scientifique

L’évolution des techniques de conversion statique de l’énergie électrique et des matériaux mis en œuvre, et la cohabitation fréquente d’électroniques à différents niveaux de puissances en particulier dans les transports, conduit à une généralisation des problèmes liés à la compatibilité électromagnétique (CEM). Dans ce contexte, ce projet s’inscrit dans les efforts faits pour permettre une prise en compte de cette problématique en amont, dès le début de la conception des systèmes. Cela nécessite le développement de modèles simples du rayonnement parasite en champ proche de systèmes ou éléments de systèmes, permettant le calcul des coefficients d’influence (inductances mutuelles) nécessaires pour la prise en compte des interactions avec les techniques « réseau » habituellement utilisées en conception.
Le Laboratoire Ampère a acquis avec d’autres partenaires universitaires (le G2ELab en particulier) une bonne expérience depuis 2008 sur les développements multipolaires basés sur des Harmoniques Sphériques (HS). Dans ce projet, nous proposons d’une part de reprendre cette approche pour la conduire à maturité, d’autre part de l’étendre à d’autres types d’harmoniques (sphéroïdales ou cylindriques) plus adaptées aux formes géométriques des éléments ou systèmes utilisés en pratique, ce qui nécessite une série de développements nouveaux, tant théoriques qu’expérimentaux.
Des bancs de mesure adaptés aux représentations sphéroïdales et cylindriques seront réalisés pour identifier le rayonnement de systèmes test. Ces représentations du rayonnement permettront de modéliser les interactions intra- et inter- systèmes par couplages magnétiques de manière compatible avec les traditionnels modèles de circuit. La méthodologie générique nécessaire sera mise en place et testée.

Publications "Ampère" liées à PolHar-CEM