Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > Thèses et HDR > Thèses en 2018

07/06/2018 - Maxime SEMARD

par Laurent Krähenbühl - publié le , mis à jour le

Agenda

  • Jeudi 7 juin 2018 10:00-12:00 -

    Thèse Maxime SEMARD

    Résumé :

    Conception et réalisation de transformateurs intégrés pour alimentations faible puissance.

    Lieu : Amphithéâtre du CNRS, Avenue Albert Einstein, Villeurbanne.

    Notes de dernières minutes : {Document d’identité demandé à l’entrée}


Ajouter un événement iCal

Maxime Semard soutient sa thèse le 07/06/2018 à 10:00.
Lieu : Amphithéâtre du CNRS, Avenue A. Einstein, Villeurbanne.

Titre :
Conception et réalisation de transformateurs intégrés pour alimentations faible puissance

Jury :

  • Madame LEBOUC Afef, Directrice de Recherche, CNRS, G2Elab, Grenoble ;
  • Monsieur JOUBERT Charles, Professeur des Universités, Université Lyon 1 ;
  • Monsieur MOREL Hervé, Directeur de Recherche, CNRS, Ampère, Lyon ;
  • Madame RAZAN Florence, Maître de Conférences - HDR, ENS Rennes ;
  • Monsieur TALBERT Thierry, Maître de Conférences - HDR, Université de Perpignan Via Domitia ;
  • Monsieur BUTTAY Cyril, Chargé de Recherche, Ampère, Lyon (invité) ;
  • Monsieur MARTIN Christian, Maître de Conférences, Université Lyon 1 (invité).

Résumé :
Les travaux sont consacrés à la conception et à la réalisations de transformateurs intégrés pour des alimentations de faible puissance (< 500 mW). Dans le chapitre introductif, le contexte de l’étude est donnée, des applications possibles et le cahier des charges. Le deuxième présente l’état de l’art sur la réalisation des transformateurs intégrés. Tout d’abord, les différentes technologies de fabrication des transformateurs. Ensuite, les différentes topologies d’enroulements sont exposée. Enfin, les matériaux conducteurs, magnétiques et isolants sont choisis. Le troisième chapitre porte sur la modélisation des transformateurs afin d’estimer les éléments constituant le schéma équivalent. Dans un premier temps, les équations analytiques issues de la bibliographie sont présentés. Dans un deuxième temps, une méthode de simulation par éléments finis est données. Le chapitre se conclut sur la comparaison entre ces méthodes. Le quatrième chapitre décrit le procédé technologique de fabrication des transformateurs intégrés, les équipements nécessaires sont ceux d’une salle blanche en microélectronique. La mise au point de ce procédé est décrite. La matière d’oeuvre entrante est un substrat en matériau magnétique (ferrite). Le substrat est isolé avec du dioxyde de silicium puis des enroulements en cuivre sont réalisés par croissance électrolytique. Ensuite, le prototyp est encapsulé avec un capot magnétique pour améliorer les performances.



Voir en ligne : Texte complet