Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > La recherche > Département Bioingénierie > Priorité T2 : Biomicrosystèmes, Bioélectrochimie et Bioélectromagnétisme > Axe Systèmes Bio-Electrochimiques > Systèmes Bio-Electrochimiques pour le traitement des effluents et la production d’énergie

Piles à combustible Microbiennes

par Naoufel - publié le , mis à jour le

Principe

Les piles à combustible microbiennes utilisent les bactéries pour convertir directement en électricité une partie de l’énergie disponible dans un substrat biodégradable. De conception similaire aux piles à combustible, ces réacteurs génèrent de l’électricité à partir des réactions d’oxydo-réduction impliquées dans la dégradation de molécules organiques par les bactéries, aboutissant à la libération d’électrons qui peuvent être transférés aux électrodes. Ces systèmes bioélectrochimiques peuvent être alimentées par une diversité de molécules organiques simples (sucres, proteines...) ou directement avec les effluents à traiter.

Une approche interdisciplinaire

Ce projet bénéficie de la synergie entre chercheurs issus de différentes disciplines (bio-ingénierie, électrochimie, microbiologie et génie électrique).

Recherche fondamentale

- Identification et sélection des bactéries électroactives capables de produire de l’électricité.
- Compréhension des mécanismes de transfert d’électrons et d’adaptation des communautés microbiennes.

Recherche appliquée

- Impact de l’architecture et la composition des électrodes, de l’hydrodynamique et de la configuration des bioréacteurs sur la génération d’électricité.

Domaines d’Application

  • Traitement des eaux usées (station d’épuration)
  • Traitement des effluents industriels et agricoles
  • Autonomie énergétique
  • Valorisation des déchets
  • Production d’énergie

Questions ou commentaires : Contactez-nous

Vidéo PACM

Voir une vidéo d’une pile à combustible microbienne
alimentée par l’effluent d’une station d’épuration des
eaux uséesmunicipales produisant de l’énergie électrique.


Pour en savoir plus...

Lire : Monier J.M., Haddour N., Niard L., Vogel T. et Buret F. Les biopiles. La revue 3 EI, n° 47, décembre 2006.