Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > La recherche > Priorité T2 : Biomicrosystèmes, Bioélectrochimie et Bioélectromagnétisme > Axe Systèmes Bio-Electrochimiques > Systèmes Bio-Electrochimiques pour le traitement des effluents et la production d’énergie

Systèmes Bio-Electrochimiques pour le traitement des effluents et la production d’énergie

La maitrise de la consommation énergétique des infrastructures de traitement des effluents et de l’efficacité de leur traitement est un enjeu économique et environnemental majeur. En effet, la hausse du prix de l’énergie, le développement durable et les objectifs fixés par la directive cadre sur l’eau (DCE) pour réduire les émissions des micropolluants, encouragent aujourd’hui les collectivités locales et les industriels à réduire l’empreinte énergétique du traitement des effluents et à améliorer le traitement des micropolluants. Dans ce contexte, nous travaillons sur le développement de systèmes électrochimiques et bioélectrochimiques pour la valorisation des effluents par la production de l’électricité et pour améliorer les performances d’élimination des micropolluants présents dans ces rejets.

Dans cette thématique de recherche, nos études fondamentales visent à la compréhension des phénomènes et des mécanismes impliqués dans la dégradation des molécules organiques en fonction de leurs propriétés, par des réactifs et des organismes bactériens à la surface des électrodes. Ceci afin de développer et optimiser deux types de systèmes électrochimiques :

Ces systèmes bioélectrochimiques utilisent des bactéries pour convertir directement en électricité une partie de l’énergie disponible dans des molécules organiques biodégradables. Ces systèmes peuvent être alimentées par une diversité de molécules organiques biodégradables (sucres, proteines...) présentes directement dans les effluents à traiter mais n’ont pas la capacité de dégrader des molécules non biodégradables et récalcitrantes telles que les micropolluants.

Nous travaillons sur la mise en place de systèmes électrochimiques pour une dégradation rapide et efficace des micropolluants organiques avec la possibilité de produire de l’énergie électrique.

Questions ou commentaires : Contactez-nous


Compréhension des mécanismes de transfert d’électrons et d’adaptation des communautés microbiennes

Understanding of extracellular electron transfer and adaptation mechanisms of microbial communities on electrode surfaces- Etude de la permsélectivité des biofilms pour les substrats organiques (...)

Lire la suite

Impact de l’architecture et la composition des électrodes ou de la configuration des bioréacteurs sur la génération d’électricité

Impact of the bioreactor design, electrode materials, hydrodynamics, on the electricity production Etude des pertes en performances électriques des piles à combustible microbienne en augmentant (...)

Lire la suite

Piles à combustible Microbiennes

Microbial Fuel CellsPrincipe
Les piles à combustible microbiennes utilisent les bactéries pour convertir directement en électricité une partie de l’énergie disponible dans un substrat biodégradable. (...)

Lire la suite

Sélection des bactéries électroactives capables de produire de l’électricité

Interaction of electroactive bacteria with electrode surfaces-* Etude des forces d’interaction impliquées dans l’adhésion des bactéries électroactives sur la surface des électrodes - Un équilibre de (...)

Lire la suite

Systèmes électrochimiques pour le traitement des micropolluants

Les procédés d’oxydation avancée sont particulièrement appropriés pour le traitement des effluents contenant des composés récalcitrants, toxiques ou non biodégradables. Cependant, ces processus exigent (...)

Lire la suite