Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > La recherche > Priorité T2 : Biomicrosystèmes, Bioélectrochimie et Bioélectromagnétisme > Axe Systèmes Bio-Electrochimiques > Systèmes Bio-Electrochimiques pour le traitement des effluents et la production d’énergie

Sélection des bactéries électroactives capables de produire de l’électricité

par Naoufel HADDOUR - publié le , mis à jour le

-* Etude des forces d’interaction impliquées dans l’adhésion des bactéries électroactives sur la surface des électrodes

- Un équilibre de forces d’attration et de répulsion entre bactéries et la surface de l’anode, décrit par la théorie de X-DLVO.

- La modification du potentiel d’électrode change cet équilibre et la structure des biofilms résultants.
  • Preuve de concept
- L’application d’un potentiel à l’anode durant la formation du biofilm permet son enrichissement avec des bactéries électroactives et l’amélioration des performances électriques des Piles à combustible microbiennes.
J.M. Monier, N. Haddour, T. Vogel, (2008) Patent number : WO2009153499 A3.
  • Développements en cours
- Construction d’une nouvelle architecture de Pile à combustible microbienne sous forme d’un réacteur à flux laminaire permettant l’observation en temps réel de la formation des biofilms ainsi que leur caractérisation électrochimique.
- Etude de l’adhésion des bactéries sur la surface de l’anode en fonction du temps.
- Etude de la structure des biofilms formés sur la surface de l’anode en fonction du stress hydrodynamique

Projet iMUST BioForce, porté par le laboratoire Ampère et associant l’institut IRCELYON et le Laboratoire de Génie des Procédés Catalytiques (LGPC).

Questions ou commentaires : Contactez-nous