Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > Evénements > Archive des séminaires Ampère

Séminaires Ampère 2011

publié le , mis à jour le


Liens vers les séminaires de 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010.

15/12 : Olivier Poirion (doctorant, Ampère)

Developpement et études de distances phylogénétiques basées sur la composition en k-mers de séquences nucléotidiques

Durant mon stage de fin d’études j’ai développé et étudié différentes distances phylogénétiques basées sur les statistiques D2 et ses dérivées. Le principe de cette famille de statistiques est de mesurer le nombre d’occurrences de mots de longueur k partagées entre deux séquences. J’ai utilisé ces distances évolutives pour produire des matrices de distances pour de nombreux clusters de séquences apparentées. Je me suis ensuite servi de ces matrices en tant que paramètres d’entrée de l’algorithme de Neighbor-Joining pour construire des arbres phylogénétiques. J’ai finalement comparé les arbres obtenus avec des arbres construits par des méthodes de phylogénie classiques afin de tenter d’optimiser empiriquement les paramètres des distances développées.

01/12 (INSA) : Warody Lombardi (ATER, Ampère)

Some contributions to the constrained control for time-delays systems

Le thème principal de cet exposé est la commande sous contraintes pour des systèmes à retard, en tenant compte de la problématique d’échantillonnage (où les informations concernant le système en temps continu sont, par exemple, envoyées par un réseau de communication) et de la présence de contraintes sur les trajectoires du système et sur l’entrée de commande. Pendant le processus d’échantillonnage, le retard variable dans le temps peut être traité comme une incertitude, le but étant de confiner cette variation dans un polytope, de façon à couvrir toutes les variations possibles du retard. Un modèle polytopique augmenté est obtenu, c’est à dire que le système continu à retard variable est transformé en un système échantillonné avec des incertitudes polytopiques. L’avantage est la possibilité d’utiliser des techniques classiques de commande robuste. Pour stabiliser des systèmes à retard, nous nous sommes basés sur la théorie de Lyapunov. En utilisant cette méthode, nous pouvons trouver un retour d’état qui stabilise le système malgré la présence du retard variable dans la boucle. Dans l’espace d’état augmenté, la taille des matrices du système est proportionnelle au retard et la dimension de l’espace Euclidien utilisé est en fonction de la taille des matrices du système continu. Cet ensemble de facteurs va influencer la complexité et le domaine de faisabilité du problème LMI. Une autre possibilité est l’utilisation des candidates de Lyapunov-Krasovskii.

24/11 (INSA) : Benoit Bayon (doctorant Ampère)

Reporté à une date ultérieure.
Observation pour les systèmes incertains

L’estimation sur les systèmes a été une problématique récurrente depuis les années 1950, pour estimer de signaux inaccessibles pour des raisons diverses. Des approches célèbres telle que le filtre de Wiener, l’observateur de Kalman ont été développées, en se basant sur des modèles connus de signaux. Lorsque les modèles de signaux sont inexacts, il devient nécessaire de synthétiser des estimateurs prenant en compte cette erreur de modélisation. Nous proposons une extension des observateurs aux système incertains, l’observateur augmenté, permettant une approche générale de l’observation. En nous basant sur une approche Séparation des Graphes/Contraintes Intégrales Quadratiques, nous prouvons que la synthèse d’un observateur augmenté garantissant un niveau de performance minimum pour un système incertain peut se mettre sous la forme d’un problème d’optimisation convexe pour lequel on dispose d’un algorithme de résolution efficace.

10/11 (INSA) : A. Meghnous (Ampère)

Observer for DC-DC Power Converters Based On Averaged Port-Hamiltonian Modeling

DC-DC converters are frequently encountered in lots of contexts. Power converters usually exhibit switching between several subsystems. Observability of a switched system can be verified even if one or several of its sub-systems are not observable. Otherwise, the design of an observer of switched systems is well known to be a difficult problem. A sliding mode observer based on averaged port-Hamiltonian modeling for DC-DC converters is proposed to overcome the issue of unobservable modes. An application to SEPIC in simulation and experimentation is illustrated.

03/11 (INSA) : Irene Cheng, Anup Basu (Univ. Alberta, Canada)

Irene Cheng : Perceptual Factors in Graphics : from JND to PAM

Visual analytics is an active research topic in both 2D image/video and 3D graphics/animation. Given a constrained resource budget, the performance of compression algorithms can be enhanced by incorporating human perceptual factors into the quality assessment processing pipeline. However, human perception can be applied not only to visualization, but also language and other sensations and related cognitive processes. In this talk, I review how objective and subjective evaluation metrics can be applied in graphics visualization and transmission, and suggest future research trend of applying perceptual factors in a broader range of applications including clinical interfaces and the rapidly developing 3DTV research.

Anup Basu : Automatic Medical Image Analysis and Potential Impact

Medical imaging devices have been growing exponentially around the world with the advancements in CT, MRI, Ultrasound and other devices. With these advancements come growing opportunities for medical image analysis which can support diagnostics, surgical assistance, rehabilitation and patient care. The applications of medical imaging include automatic TB detection, Tumor detection, Image Guided Surgery, design of Artificial Limbs, and support of the elderly at home. In this review we will outline some of these developing areas and discuss potential impact in the future.

Irene Cheng is the Scientific Director of the Multimedia Centre, an Adjunct Professor in the Faculty of Medicine & Dentistry, and an Adjunct Professor in the Faculty of Science, University of Alberta, Canada. She is also a Research Affiliate in Glenrose Rehabilitation Hospital. Currently, she is a visiting Professor in INSA Lyon. Her research interests, among others, include incorporating human perception – Just-Noticeable-Difference – following psychophysical methodology, to improve multimedia transmission techniques. She completed her PhD at the University of Alberta and conducted postdoctoral research at the University of Pennsylvania. Before joining academia, she was a regional Information Technology executive in Lloyds Bank International Far East Division, when she acquired significant experience on computer system implementation, system analysis, user training, financial management and administration, and travelled extensively in Asia and England. In 2006-7, she designed a multimedia framework incorporating innovative interactive 3D item types for online multimedia education, and led the development team to implement the Computer Reinforced Online Multimedia Education (CROME) System (http://crome.cs.ualberta.ca). She received an Alumni Recognition Award in 2008 from the University of Alberta for her R&D contributions. She has received, or been offered, many scholarships and fellowships from NSERC, iCORE and others. Her current research involves mainly in 3DTV and perceptually motivated technologies in multimedia, N-dimensional visual analytics and transmission.
Dr. Cheng is an IEEE Senior Member, the Chair of the IEEE Northern Canada Section, Engineering in Medicine and Biology Society Chapter (2009-2011), Board Member of the IEEE System, Man and Cybernetics (SMC) Society, Human Perception in Vision, Graphics and Multimedia TC, and the Chair of the IEEE Communication Society, Multimedia Communications TC Interest Group on 3D rendering, processing and communications (2010-2012). She serves as a program chair, and TC member in numerous conferences, and as a guest editor in journals. She has over one hundred publications including three books, international journals and peer-reviewed conference papers.

27/10 (INSA) : Lu Zhen (MSc student, Tokyo University)

Application of superconducting power cables to DC electric railway systems ...

Although a DC electric railway system is widely used in Japan including metropolitan areas, it has some problems such as relatively low voltage, regeneration cancelation, energy losses, etc. A regenerative brake is an electric brake, and it transforms kinetic energy to electric energy using propulsion motors in a regenerative mode. Advantages of the regenerative brake are energy saving, reduced wheel wear, improved riding comfort, reduced temperature rise in tunnels, etc. However, when a powering train does not exist near a braking train or the operation conditions are not met, the regeneration is canceled.

Superconducting power cables have been widely developed in Japan, U.S.A., Korea, China, and Europe. Grid-connected demonstration and system reliability evaluation tests of superconducting power cables of several hundred meters have been also carried out. Most of the superconducting cable projects involved AC cables. Recently, DC superconducting cables have attracted attention and now there are some projects for DC superconducting cables.

For novel design and efficient operation of next-generation DC electric railway systems, especially for their substantial energy saving, the feasibility of applying superconducting power cables to them has been studied. It is assumed that a superconducting power cable is applied to connect substations supplying electric power to trains. An analysis model line was described by an electric circuit, which was analyzed with MATLAB-Simulink. From the calculated voltages and currents of the circuit, the regenerative brake and the energy losses were estimated. In addition, assuming the heat loads of superconducting power cables and the cryogenic efficiency, the energy saving of the total system was
evaluated. The results show that the introduction of superconducting power cables could achieve the improved use of regenerative brake and the loss reduction. The decreased number of substations has also been considered. The results show that the introduction of superconducting cables would make it possible to improve the redundancy of the substations.

20/10, INSA : F. Mensing (doctorante 2ème année à Ampère)

Vehicle trajectory optimization for application in eco-driving

An immediately applicable way to reduce fuel economy and emissions in the transportation sector is to adapt the operation of the vehicle to optimize its efficiency. It is well known that the efficiency of road vehicles is not constant over all of its operations. Gear changes, vehicle acceleration and vehicle speed can have a significant influence on fuel consumption. For a driver to save money spent on fuel and to reduce its impact on the environment he can adapt his driving manners to optimize system utilization. This concept is often referred to as Eco-Driving.
In order to identify potential gains of Eco-Driving numerical optimization methods are applied to find the optimal velocity trajectory. Here a two dimensional dynamic programming approach will be presented with a weighted cost function. The correct weighting factor is chosen by using advanced root-finding methods. Comparing the computational cost of this iterative process the most appropriate method is found. Using standard and real-life drive cycles to define constraints on a desired trip most efficient vehicle operation is determined.

13/10, INSA : Claude Laurgeau (Centre de robotique - Ecole des Mines)

Les systèmes de transports intelligents : les nouvelles mobilités

Claude LAURGEAU a été un pionner en France de la Robotique. Il est l’auteur de 5 livres et d’une centaine d’articles ou communications dans les congrès internationaux.

Professeur à l’Université de Nantes de 1976 à 1983, il a animé jusqu’en 1987 la communauté nationale de recherche en robotique et productique, aidant à la création de nombreuses start-up et initiant des programmes de recherche.

En 1988, il rejoint l’École des Mines de Paris, où il crée le Centre de Robotique : les recherches du Centre de Robotique concernent les systèmes robotiques autonomes communicants, la voiture intelligente, la réalité virtuelle et augmentée, l’imagerie et la robotique médicale.

Claude LAURGEAU a obtenu en 2004, l’ "Engelberger Award", la plus haute distinction internationale en robotique pour l’ensemble de sa contribution à la robotique.

Lors de cette conférence-débat, Claude LAURGEAU a présenté, en particulier, un procédé original d’estimation de la trajectoire d’un véhicule en zone urbaine. La méthode consiste à extraire en temps réel un nuage de points de la chaussée à l’aide d’un système laser et à l’associer à des images de caméra. L’objectif de cette méthode est de fonctionner dans un trafic dense : espace libre disponible (de l’ordre de dix mètres à l’avant du véhicule) ce qui correspond approximativement à la distance de sécurité nécessaire entre deux véhicules. Des résultats issus de tests réels seront présentés et discutés.

La communication véhicule à véhicule et avec un serveur sera aussi abordée. Présentation d’un système amélioré qui repose sur un serveur web qui collecte les données émises par tous les véhicules de test, les agrège et les analyse avant de les renvoyer avec une évaluation de l’état de la circulation et des recommandations d’itinéraires. Une couche collaborative additionnelle améliore la réactivité du système, évite l’encombrement des canaux de communication en envoyant au serveur puis rediffusant uniquement des informations pertinentes au niveau local.

06/10, INSA : S. de Hillerin (doctorante Ampère, INRA/Supélec)

Commande robuste de systèmes non linéaires par l’approche LPV

Cette présentation porte sur l’approche LPV pour la commande des systèmes non linéaires. L’approche LPV (Linear Parameter-Varying) a été proposée comme une extension de l’approche H-infini dans le contexte des systèmes dépendant de paramètres variant dans le temps voire des systèmes non linéaires. Bien qu’elle constitue un cadre théorique attractif, cette approche n’est pas encore largement utilisée. En effet, au-delà même de certaines limites théoriques, c’est la nature des solutions obtenues par ces approches qui ne semble pas adéquate (faiblement variantes). Dans cette présentation, nous montrons que c’est avant tout la nature du schéma informationnel utilisé lors de la synthèse LPV qui explique la faible variation des correcteurs constatée et que sous des hypothèses raisonnables, le cadre LPV peut même recouvrir des stratégies de type "linéarisation par bouclage".Nous montrons alors que de façon remarquable, pour cette structure de l’information, les correcteurs LPV peuvent être réalisés d’une façon particulière, permettant l’obtention systématique de correcteurs non linéaires. Cela nous permet de définir pour la première fois un cadre mathématique rigoureux permettant de résoudre efficacement le problème de synthèse incrémentale.

15/09, INSA : J.-P. Barbot et M. Ghanes ( ECS-Lab, ENSEA)

Une brève épistémologie d’une théorie de l’observation suivi de Observabilité et observateur pour un convertisseur multicellulaire

Dans un premier temps J.-P. Barbot présentera un historique sur l’observabilité, l’inversion à gauche et les observateurs, du point de vue de la théorie du contrôle. Ensuite des extensions et des liens avec d’autres domaines théoriques seront abordés. ce premier exposé se terminera par des exemples applicatifs dans de nombreux domaines afin d’illustrer les partis pris dans cette présentation.

Malel Ghanes présentera ensuite un convertisseur multicellulaire série, considéré comme étant une classe de système dynamique hybride. Après un résumé sur l’intérêt et le fonctionnement du convertisseur multicellulaire série, l’objectif de la présentation sera axé sur l’application du concept de la Z(TN) observabilité pour étudier l’observabilité du convertisseur et synthétiser un observateur de type adaptatif pour observer les tensions flottantes de ce dernier en utilisant comme seules mesures le courant dans la charge et la tension de la source. Des résultats d’expérimentation seront présentés pour monter l’applicabilité de l’étude.

08/09, INSA : Loïc Quéval ( Tokyo, Ohsaki Lab)

Coupled FE Phase-Domain model for superconducting synchronous Machine

A coupled finite element phase-domain model for superconducting synchronous machine is presented. It permits to obtain fast and accurate prediction of the transient and steady-state behavior of the machine integrated with the rest of the power network. On the one hand, the machine self and mutual inductances as function of operational parameters are obtained from finite element analysis using the energy method. On the other hand, the physical phase-domain model of the machine is implemented in a Simulink environment with the external circuits. A particular attention is paid to the mathematical model description and differences between conventional and superconducting synchronous machine models are underlined. This approach offers two main advantages. Firstly, as opposed to the classical qd model, the phase-domain model permits to take into account harmonic effects due to magnetic circuit geometry and nonlinear magnetization. This is of particular interest for superconducting machine analysis as it allows one to compute the harmonic content of the stator voltage, and to calculate the losses at rotor level and then the required cooling power. Secondly, it permits to easily and efficiently simulate both symmetrical and asymmetrical faults, as well as internal faults, with the same accuracy as the one that can be obtained with a computationally expensive full finite element model. To show the effectiveness of the proposed method, it is applied to an air-cored high temperature superconducting 10 MW class wind turbine generator with double layer distributed three-phase armature windings.

Auteurs : L. Queval, M. Sekino, H. Ohsaki

30/06, INSA : Arnaud Hubert ( Femto-ST, Besançon)

Systèmes micro-mécatroniques et micro-robotiques, intégration, actionneurs et matériaux actifs

Les systèmes micro-mécatroniques et micro-robotiques sont des dispositifs technologiques très particuliers qui nécessitent l’utilisation de systèmes de très petite taille ou de grande précision. Ils mettent en oeuvre simultanément des parties électriques, mécaniques, thermodynamiques et informatiques dans lesquelles les phénomènes de couplages multiphysiques sont prépondérants. La réduction d’échelle influe fortement sur la conception, la réalisation et le fonctionnement de ces dispositifs, c’est pourquoi elle doit être prise en compte comme une contrainte de conception à part entière.

La présentation de quelques travaux récents réalisés au sein de l’institut Femto-st sur ces dispositifs permettra de montrer les problématiques de recherche et les besoins en terme de conception intégrée (modélisation/conception/commande) pour proposer des systèmes viables et véritablement performants. Ces travaux montreront également l’intéret et même la necessité d’avoir recours à des matériaux actifs pour favoriser la miniaturisation et l’intégration fonctionnelle de tels dispositifs.

24/06, UCBL : Luca di Rienzo (Polytechnique Milan)

Capteurs de courant sans contact

As the demand for power monitoring and protection increases, current measurement techniques must be faster, more accurate and of wider measuring range both in frequency and in amplitude. To this aim, magnetic sensors arrays have been proposed [1‐8] and measurement models both in time and in frequency domain have been used, taking into account eddy currents. Major limitations of this current sensing technique are related to magnetic sensors noise and to external magnetic fields, two factors affecting the accuracy of the current transducer. In order to mitigate the effects of the external magnetic fields, spatial harmonic expansion has been implemented. Furthermore, in order to reduce the effects of sensors noise, sensor positions and orientations have been optimized according to D‐optimality criterion and with the help of the particle swarm optimization technique. The robustness to the uncertainty in sensor positioning has also been investigated.

19/04, INSA : Denis Efimov (post-doc IMS Bordeaux)

Hybrid unknown input observer for actuator fault detection and compensation

The problem of unknown input estimation and compensation is studied for actuated nonlinear systems with noisy measurements. The proposed solution is based on high order sliding-mode differentiation and discrete-time optimization technique. Accuracy of the proposed hybrid estimation scheme is evaluated and stability of the compensating mechanism is established. It is shown that the fault detection delay as well as the smallest detectable fault magnitude can be estimated. The proposed procedure is applied to the problem of actuators fault detection and compensation under feedback control in an aeronautical application.

19/04, INSA : Hossein Fallahsohi (doctorant Ampère)

Modélisation dynamique des échangeurs diphasiques, appliquée aux groupes frigorifiques contrôlés par une commande avancée

Le contrôle précis des boucles de régulation existantes sur une machine frigorifique est essentiel à son bon fonctionnement. Il existe plusieurs méthodes de régulation parmi lesquelles on retrouve la plus ancienne et la plus connue : la commande PID (Proportionnelle, Intégrale et Dérivée). Malgré la simplicité apparente des relations mises en jeu, le régulateur PID est assez délicat à ajuster sur des processus présentant de fortes perturbations comme les installations frigorifiques. L’objectif du travail présenté est de mettre en œuvre une commande prédictive fonctionnelle (PFC) afin de réguler la surchauffe en sortie d’évaporateur, la pression de condensation et la puissance frigorifique sur une installation munie d’un compresseur à vitesse variable. L’utilisation d’une commande PFC nécessite de réaliser une prédiction de l’évolution à venir de la sortie du procédé. C’est un modèle interne qui fait office de modèle de connaissance. En assimilant le procédé à un système du premier ordre, la mise en œuvre de cette commande ne nécessite que trois paramètres : un gain statique, une constante de temps et un retard pur. L’originalité de la démarche développée a consisté à réaliser une modélisation physique de la machine afin de déterminer les paramètres précédents par une approche macroscopique. Une bibliothèque de modèles physiques a été élaborée permettant de simuler le comportement de différents évaporateurs, condenseurs, compresseurs ou vannes de détente. La commande développée a ensuite été implantée sur un automate industriel programmable et des expériences ont été réalisées sur deux machines différentes. La première est constituée de deux échangeurs à tubes et calandre et d’un compresseur à pistons, alors que la seconde comprend un évaporateur à plaques, une batterie à ailettes et un compresseur à vis. Les tests réalisés font tous ressortir que la commande PFC permet d’obtenir une température du frigoporteur très proche de la consigne désirée. Il s’avère également que la PFC est bien plus robuste vis à vis des perturbations que le PID. Ce comportement offre la possibilité de décaler les points de fonctionnement de la machine, comme par exemple une diminution de la surchauffe. Enfin les essais conduits montrent sur chacune des machines que le coefficient de performance de l’installation peut être notablement amélioré par l’utilisation d’une commande de type PFC.

14/04, INSA : C. Albea-Sanchez (post-doc au CEA-LETI)

Automatique pour les systèmes électroniques non linéaires - Contrôle du convertisseur buck pour l’alimentation de SoCs

Mon exposé porte sur le développement de lois de commande appliqué aux cas de convertisseurs. Les convertisseurs électroniques font actuellement l’objet d’intensives recherches en raison de l’intérêt grandissant pour l’électronique de puissance. Ceci est principalement dû au grand nombre d’applications dans lesquelles ils apparaissent, comme, par exemple, dans les ordinateurs, les téléphones portables, les véhicules, les équipements électroniques industriels, les grands systèmes de communication ... L’étude, l’extension et l’application des méthodes avancées de contrôle, aussi bien en continu qu’en discret, est un élément fondamental de l’innovation technologique liée à toutes les topologies de convertisseurs. D’autre part, aujourd’hui, on remarque une attention croissante pour les systèmes complexes. Un système complexe est un système composé de plusieurs entités qui interagissent localement et simultanément. On retrouve ces mêmes problématiques aujourd’hui dans les architectures électroniques qui sont de plus en plus complexes. Ces architectures électroniques sont composées en principe d’un grand nombre de convertisseurs de puissance reliés entre eux. Le principale intérêt est de maximiser les performances énergétiques.
Cette présentation se concentre sur l’élaboration d’une solution pour le contrôle d’un convertisseur buck analogique. Cette loi de commande doit être simple pour pouvoir être utilisée sur un petit espace d’implémentation. Elle doit aussi assurer que le système soit robuste par rapport à des incertitudes sur les paramètres et des retards (constants ou variables dans le temps). Enfin je prendrai en compte le fait que la commande est saturée et je donnerai une estimation du domaine d’attraction pour cette saturation. Le convertisseur buck est généralement intégré dans un réseau complexe de convertisseurs. Dans ce cas, l’objectif est de développer une loi de commande distribuée pour qu’ils parviennent à un consensus entre les sorties de chacun de convertisseurs. Cette application doit prendre en compte les retards attribués à la communication entre eux. De même, je montrerai que ce contrôleur est robuste par rapport à des variations paramétriques provenant des changements de température et de charge.

12/04, INSA : Alaa Hijazi (ATER à Ampère)

Modélisation électrothermique, commande et dimensionnement d’un système de stockage d’énergie par supercondensateurs avec prise en compte de son vieillissement - Application à la récupération de l’énergie de freinage d’un trolleybus

Dans cet exposé nous présentons nos travaux de recherche concernant un coffre composés de supercondensateurs et d’un convertisseur d’énergie permettant d’alimenter les auxiliaires d’un trolleybus ou les moteurs de traction lors des coupures de la ligne aérienne. Nous exposons dans un premier temps les résultats qui concernent le dimensionnement de l’élément de stockage pour une application du type récupération de l’énergie de freinage d’un trolleybus. Ensuite, nous abordons la problématique de la fiabilité de l’élément de stockage. Le but était d’évaluer les contraintes que subissent les supercondensateurs en cours de fonctionnement et de prédire le vieillissement de ces derniers. Finalement, le contrôle du convertisseur statique associé aux supercondensateurs et en particulier du hacheur boost sera présenté et les résultats de comparaison entre un correcteur par mode de glissement et par PI seront mis en évidence via des essaies expérimentaux.

31/03, ECL : L. Krähenbühl, Directeur de recherche à Ampère, Groupe "Modélisation multiéchelle pour la Conception"

Quoi de neuf dans le coin ? Dernières nouvelles des singularités en électromagnétisme

L’étude des singularités géométriques en électromagnétisme est une constante à Ampère depuis près de 20 ans. Quelques idées nouvelles développées depuis un an nous ont fait faire tout récemment des progrès très rapides, en collaboration avec d’anciens du laboratoire Ampère (R. Perrussel, C. Poignard), avec P. Dular de Liège, et avec des mathématiciens appliqués (liés à l’équipe de M. Dauge à Rennes).
De plus, ces résultats font l’objet d’une polémique scientifique avec l’équipe internationalement la plus réputée sur ce sujet (Prof. N. Ida, Université d’Akron, USA)
Nous présenterons nos résultats, qui devraient conduire à monter pour 2011 un projet de recherche financé par l’ANR.

Présentation invitée à la Conférence Momag, août 2010, Brésil.
Le séminaire sera fondé sur les transparents présentés à cette conférence, actualisés à partir des résultats obtenus depuis septembre 2010 en électrostatique et en magnétodynamique (courants induits). Ces derniers résultats seront présentés à Compumag en juillet prochain :
Communications acceptées pour Compumag en juillet 2011 (Sydney) :

24/03, INSA : Hong-Viet Luong (LGI2P, Ecole des Mines d’Alès)

Contruction incrémentale de spécifications de systèmes critiques intégrant des procédures de vérification

Notre sujet de recherche porte sur l’aide à la construction de machines d’états UML de systèmes réactifs. Il vise à définir un cadre théorique et pragmatique pour mettre en oeuvre une approche incrémentale caractérisée par une succession de phases de construction, évaluation et correction de modèles.
Ce cadre offre des moyens de vérifier si un nouveau modèle est conforme à ceux définis durant les étapes précédentes sans avoir à demander une description explicite des propriétés à vérifier. Afin de pouvoir analyser les machines d’états, nous leur associons une sémantique LTS ce qui nous a conduit à définir une procédure de transformation automatique de machines d’états en LTS. Dans un premier temps, nous avons défini et implanté des techniques de vérification de relations de conformité de LTS, réduction, extension,....
Dans un second temps, nous nous sommes intéressés à la définition d’un cadre de construction incrémentale dans lequel plusieurs stratégies de développement peuvent être mises en oeuvre en s’assurant que le modèle final élaboré sera une implantation conforme à la spécification initiale. Ces stratégies reposent sur des combinaisons de raffinements qui peuvent être de deux types : le raffinement vertical pour éliminer l’indéterminisme et ajouter des détails ; le raffinement horizontal pour ajouter de nouvelles fonctionnalités sans ajouter d’indéterminisme.
Enfin, nous transposons la problématique de construction incrémentale d’une machine d’états à la construction d’architectures dont les composants sont des machines d’états. Des conditions sont définies pour assurer la conformité entre des architectures dans le cas de la substitution de composants.

17/03, INSA : J. Valein, Univ. Henri Poincaré, Nancy

Stabilisation des équations d’évolution du 2nd ordre avec retard .

Dans cet exposé nous nous intéressons à des équations d’évolution du 2nd ordre avec retard dans des feedbacks non bornés. Il est bien connu que des instabilités peuvent survenir dans les systèmes avec retard. Pour régler ce problème, nous avons considéré deux types de dissipation : un feedback sans retard et un second avec retard. Nous distinguons deux cas : tout d’abord, le cas où le retard est constant, et ensuite le cas où le retard évolue au cours du temps. Nous donnons alors des conditions suffisantes dans ces deux cas pour obtenir la stabilité forte, exponentielle ou polynomiale. Cet exposé sera illustré d’exemples.
Transparents de la présentation

14/03 : Marie-Caroline Jullien, Chargée de recherche à l’UMR Gulliver

Systèmes diphasiques et contrôle en température dans des microsystèmes .

Nous présentons des travaux qui permettent un contrôle de la température in situ dans un microsystème. Ce contrôle est obtenu par l’optimisation de forme des résistances de chauffe et permet de générer une température homogène (écart-type inférieur à 1°C) sur une cavité de 500 microns de côté avec des résistances de 600 microns. Ce système permet donc un haut taux d’intégration avec une réponse temporelle très réduite (inférieur à la seconde). Les applications dans le domaine des biotechnologies sont nombreuses (PCR entre autre).
L’optimisation de forme permet également de générer d’autre type de profil de température et entre autre de générer des profils linéaires dans une cavité. Or, lorsqu’une une bulle ou une goutte est placée dans un gradient de température constant dans une cavité, celle-ci migre dans une direction opposée aux observations faites dans des systèmes millimétriques. Nous proposons une
argumentation qui prend en compte la déformation du matériau, le choix de celui-ci est donc primordial. Ces résultats montrent que le confinement jour un rôle important sur les systèmes diphasiques. Ce propos sera également étayé par l’étude de brisures de gouttes dans une jonction en T.

23/02 : Anis AMMOUS (Professeur invité à l’INSA)

LVDC pour le photovoltaïque.

Analyse comparée des pertes dans une chaîne de conversion associant des panneaux photovoltaïques à un réseau électrique : mise en évidence de l’intérêt du réseau LVDC (low-voltage direct current).
Contact : B. Allard

10/02 : Séminaire MIS (Anton Kornienko, thésard Ampère/CEA-Leti)

Réseau actif de génération et de distribution d’horloge pour MPSOCs synchrones et le contrôle associé

04/02 : Séminaire BioIngénierie (Sérgio Muhlen, Brésil)

M. Sérgio Muhlen, Professeur à l’Université de Campinas (Unicamp, Etat de São Paulo, Brésil) et Professeur Invité à l’Ecole Centrale de Lyon (Laboratoire Ampère) donnera un séminaire sur ses activités dans le domaine du Génie Médical.

01/02 : Séminaire MIS (Ali Jaafar, Supelec)

Modélisation, commande et observation par des approches énergétiques pour convertisseurs DC-DC