Partenaires

Ampère

Nos tutelles

CNRS Ecole Centrale de Lyon Université de Lyon Université Lyon 1 INSA de Lyon

Nos partenaires

Ingénierie@Lyon



Rechercher


Accueil > Thèses et HDR > Thèses en 2019

19/12/2019 - Meriem AMARA

par Laurent Krähenbühl - publié le , mis à jour le

Sous réserve de la délivrance de l’autorisation de soutenance :

Meriem Amara soutient sa thèse le 19/12/2019 à 10:30. Lieu : Ecole Centrale de Lyon, Bâtiment W1, Amphi 201.
Titre : Maîtrise des émissions conduites des électroniques de puissance

Jury :
Rapporteurs :
- Mme Edith Clavel, G2ELab
- M. Bertrand Revol, Safran Tech
Autres membres :
- Mme Françoise Paladian, Institut Pascal
- M. Nadir Idir, L2EP
- M. François Costa, Satie
- M. Marwan Ali, Safran Tech
- M. Christian Vollaire, Ampère
- M. Arnaud Bréard, Ampère

Résumé :
Cette thèse est consacrée à la modélisation CEM « boîte noire » d’un onduleur triphasé pour une application aéronautique. Ces travaux effectués sont réalisés dans le cadre d’un projet intitulé MECEP (Maîtrise des Emissions Conduites des Electroniques de Puissance) financé par la DGAC.
Afin de protéger les réseaux de bord des perturbations électromagnétiques conduites et répondre aux normes CEM et plus particulièrement la norme aéronautique « DO160F », un filtre CEM est absolument nécessaire pour chaque convertisseur de puissance. Les niveaux de perturbations générées par ce type de système nécessite une conception soignée afin d’assurer un filtrage efficace des courants parasites qui se propagent en MC et en MD. C’est pourquoi cette thèse est consacrée à l’étude d’une modélisation CEM générique, rapide et capable de représenter correctement le comportement électromagnétique du convertisseur du point de vue du réseau DC et de la charge AC sur la plage fréquentielle de la norme DO160F. La modélisation choisie est basée alors sur une représentation de type « boîte noire ». Le modèle CEM identifié contient des sources de perturbations et des impédances de MC et de MD équivalentes. Ce type de modèle est validé pour deux chaines d’entrainement classiques de 4 kW. Il est capable de prédire l’impact de différents paramètres comme le point de fonctionnement, l’impédance du réseau d’alimentation et l’impédance de la charge avec des résultats satisfaisants dans le domaine fréquentiel. Les résultats obtenus montrent que le modèle proposé peut prédire les perturbations conduites pour les différents cas jusqu’à une fréquence de 50 MHz.
Finalement, le modèle CEM proposé, qui représente le comportement électromagnétique du convertisseur côté entrée DC, est étendu afin de représenter le comportement côté sortie AC.
Les principaux avantages de la modélisation CEM « boîte noire » proposée sont la rapidité, la simplicité et la construction sans la connaissance de la structure interne du convertisseur qui peut être protégée par le secret industriel.

Mots-clés : Compatibilité Electromagnétique (CEM), convertisseur de puissance, perturbation conduite de mode commun, perturbation conduite de mode différentiel, modélisation CEM, « boîte noire »